Le Panier d’Infos !

rondLes Fermes AMAP’orte

Lettre d’information

Mars 2018

La campagne pour le renouvellement des adhésions 2018 est en cours depuis début janvier.

Vous êtes encore nombreux, certainement par étourderie, à ne pas avoir régler votre cotisation de 6 € pour l’année 2018.

Pour celles et ceux qui ne l’aurait pas encore fait, merci donc de passer au stand « accueil » un jeudi du mois de mars pour vous acquitter de votre cotisation.

Passé ce délai, vous ne serez plus en mesure de souscrire au moindre contrat tant que vous ne serez pas à ce jour de votre cotisation

Nous vous rappelons que l’adhésion permet de contribuer au bon fonctionnement de l’association (assurance ; site internet) et de mener à bien certains projets (projet inter amap comme le week-end des pêcheurs ; animations diverses….)

Assemblée générale de l’AMAP :
samedi 17 mars 2018

L’Assemblée Générale de l’AMAP se déroulera, le samedi 17 mars 2018 à 15h à la salle de la maison de quartier de Soulanger à Doué La Fontaine
L’Assemblée Générale est un moment important dans la vie d’une association. Elle permet de faire le point sur l’année écoulée, les perspectives à venir et de se retrouver amapiens, producteurs, tuteurs et partenaires pour échanger ensemble.
Alors nous comptons sur la présence du plus grand nombre d’entre vous.

Assemblée générale de l’AMAP (suite…) : appel aux amapiens pour des préparations salée ou sucrée

Afin de nous aider et permettre d’organiser au mieux l’assemblée générale du samedi 17 mars 2018, les membres du CA demandent aux amapiens qui comptent venir, d’avoir la gentillesse de nous confectionner une préparation salée ou sucrée de leur choix (que l’on peut facilement manger sans couverts) pour le temps de convivialité qui clôturera l’AG.
L’association s’occupe, de son coté des boissons.
Merci d’avance à tous !

URGENT :
RECHERCHE TUTEURS ou TUTRICES !

Deux tutrices souhaiteraient passer le relais. Il s’agit de :
 Marylène FERCHAUD, tutrice du contrat œufs
 et surtout d’Éliane BÉBIN qui avait accepté de reprendre provisoirement le tutorat du contrat produits laitiers faute de candidats.
Le tutorat ne constitue pas une charge de travail trop importante.
Il ne nécessite pas d’être présent à chaque distribution ni d’être un as de l’informatique !
Il est surtout un des fondements du fonctionnement d’une Amap ; mais aussi une relation privilégiée avec un producteur et les amapiens adhérents.

Merci donc aux personnes susceptibles d’être intéressées de se manifester et se faire connaitre auprès :
• des tutrices concernées qui peuvent vous expliquer en quoi consiste ce « travail », partager leur expérience et le cas échéant, assurer un temps de tuilage ;
• des producteurs concernés ;
• des membres du bureau : Laurent NOUHAUD, Geneviève BELOT ou Dominique VIENT lors d’une distribution ou par mail contact@lesfermesamaporte.org .

Merci d’avance à vous !

rondLes Fermes AMAP’orte

Lettre d’information

Janvier 2018

Campagne d’adhésion 2018

La campagne pour le renouvellement des adhésions 2018 se tiendra tout au long du mois de janvier.

Cette année, l’adhésion annuelle demeurera identique et s’établira de nouveau à 6 €.

Merci donc de passer au stand « accueil » un des jeudis du mois de janvier afin de vous acquitter de votre cotisation indispensable pour pouvoir souscrire vos contrats.

Pour information, nous vous rappelons que l’adhésion permet de contribuer au bon fonctionnement de l’association (assurance ; site internet ; projet inter amap comme le week-end des pêcheurs ; Amap café…)

Quelques nouvelles du verger St Jean de la famille Grilleau

 

E.A.R.L. La Bardouillière  Guy et Baptiste Grilleau à Saint Rémy la Varenne

– Le tuteur de l’AMAP (Jacques) : Bonjour Guy ! La cueillette a débuté le 21.08, comment se présente-t-elle ?

-Guy : en qualité et en quantité, comme l’an passé. Bonne et avec 3 semaines d’avance !

– T : tu m’as parlé de gel au printemps. Comment s’est passée la saison ?

– G : compliquée, mais avec d’heureux rebondissements. On a commencé avec un printemps généreux, une belle floraison et déjà 15 jours d’avance constatés. Puis en avril des gelées sur le verger. Dégâts évalués à 30%. On ne s’y attendait pas car les bords de Loire sont rarement gélifs.

-T : Et les fortes chaleurs de juin ?

-G : La Loire étant basse, on craignait de ne plus pouvoir arroser les vergers. Heureusement pour nous, il n’y a pas eu d’interdiction à ce moment-là. Malgré tout, on a anticipé sur l’éclaircissage des fruits, veillant à ne pas trop charger les arbres car on craignait une sécheresse. La pluviométrie de juillet-août avec 120-130mm d’eau nous a sauvés.

 

 

-T : Parle-nous de ton verger !

-G : Nous avons aujourd’hui 14 ha de pommiers avec 24 variétés de pommes !

-T : pourquoi autant de variétés ?

-G : Ces variétés racontent l’histoire du verger depuis sa création. Quelques variétés viennent du conventionnel (Gala, Golden etc…), d’autres variétés viennent de la conversion bio il y a 10 ans, et les autres sont arrivées depuis. La multiplicité des variétés a permis cette année de limiter les dégâts dûs au gel.

-T : Il y a aussi les poires ?

-G : Nous avons 2,5ha de poires avec 3 variétés (Conférence, Angélys, Beurré Super fin). Et pour l’an prochain, si tout va bien, il y aura pour les Amapiens des kiwis et des prunes. Nous avons actuellement 0.7ha de kiwis et 0.3ha de pruniers. On souhaiterait développer un peu plus les fruits à noyaux !

-T : Tu as parlé de ta conversion bio il y a 10 ans ; qu’est-ce qui t’a orienté vers ce choix ?

-G : L’agriculture conventionnelle, c’est beaucoup d’investissements pour produire plus avec de petits prix. Quand le marché déprime, financièrement ça devient compliqué. Plus on demande à la plante de produire, plus elle devient fragile et les traitements deviennent lourds à gérer, compte-tenu des risques encourus. Très tôt, j’ai été sensibilisé à réduire, voire à faire l’impasse sur certains insecticides (ex. lutte contre l’araignée rouge). Si parfois j’ai dû essuyer quelques revers, ceux-ci n’entamèrent pas ma conviction d’aller vers des pratiques plus respectueuses et d’entrer dans le monde de la bio. Il y a toujours des ponts possibles pour les convaincus.

-T : La commercialisation des pommes et des poires bio a débuté il y a 10 ans avec les Côteaux Nantais, où en est-elle aujourd’hui ?

-G : Beaucoup de choses ont bougé : la vente sur place avec un nouveau local. Il y a un réel développement. Depuis 10 ans, les AMAP ont pris leur envol et on travaille beaucoup avec elles.

-T : Que représente la vente directe dans le chiffre d’affaires ?

-G : aujourd’hui, en prenant en compte la vente à la ferme, les AMAP et quelques magasins, on arrive aux 2/3 du chiffre d’affaires pour 1/3 du volume produit.

-T : En 2016 j’ai vu l’achèvement du local de ventes ; c’est une belle réalisation…

-G : Nous voulions un bâtiment isolé pour permettre de meilleures conditions à la vente des fruits. Le toit est végétalisé et les murs sont en terre-paille-ciment. A l’intérieur il y a une ambiance de cave. Nous vendons également d’autres produits locaux. Un réel succès ce local !

-T : Tu disais qu’en volume vous passiez 1/3 en vente directe, les 2/3 restants allant au grossiste Les Côteaux Nantais. Comment faites-vous pour gérer tous ces stocks ? Tu me parlais de 450 tonnes de pommes en 2016 ?

-G : Nous avons ce que nous appelons une fruitière. C’est un grand bâtiment sous lequel nous avons des frigos dans lesquels nous pouvons stocker toute la récolte.

 

-T : Vous avez votre fruitière, vous venez d’investir dans un local de vente et dernièrement, j’ai vu la construction d’une bergerie. Qu’est-ce-que les moutons ont à voir au sein du verger ?

-G : En effet nous avons construit une bergerie de 100 places. Actuellement 60 mères brebis pâturent l’hiver dans le verger. Il s’agit d’une race qui a l’avantage d’épargner les écorces des arbres du fait de sa dentition. Nous avons également pour les nourrir 20ha de prairies en bord de Loire. Les agneaux sont engraissés et écoulés sur place au magasin.

-T : Et maintenant, si on parlait des hommes ?

 

-G : Depuis l’arrivée de Baptiste, mon fils, nous travaillons en co-gérance.  Baptiste -30 ans- est installé depuis 3 ans. Nous avons 2 salariés à plein temps. Simon gère l’activité du magasin. Il est de passage sur la ferme qu’il quittera bientôt pour s’installer en Touraine. Grégoire accompagne Baptiste dans les travaux du verger et se positionne de mieux en mieux au sein de la ferme pour de nouvelles responsabilités. Dans les temps forts de l’activité (cueillette) nous comptons jusqu’à 16 saisonniers.

-T : Comment sens-tu l’avenir de la ferme ?

-G : Je suis serein. En ce qui me concerne, et compte-tenu de mon âge –j’ai 62ans- je vais petit à petit m’effacer. J’ai une grande confiance en Baptiste. Aujourd’hui nous possédons un bel outil de travail. Les investissements sont faits. Nous sommes sur une niche économique en plein développement. Les projets ne manquent pas et tout reste ouvert : réduire la voilure pour moins dépendre du grossiste, trouver un nouvel associé ou pas ? Tout est possible…

Merci Guy, merci Baptiste et bon vent au verger Saint Jean !

Hiver 2017-2018

Sylvie, ton miel est précieux !

 

Vous en étiez persuadés. Il est toujours bon de resituer la particularité des produits en Amap dans le contexte de la consommation générale.

La vision idyllique du miel en prend un coup après  » l’enquête sur le nouvel or jaune » de deux journalistes, F.Roche et B. Mathieu. (Voici un extrait de l’article de Bruno Hérault, Centre d’études et de prospective)

« Aujourd’hui, la ruche est mondialisée, installée au cœur d’un village planétaire. Le produit « terroir » est devenu une « commodité » agricole qui s’échange sur les marchés internationaux dans des barils en métal de 300 kg. La Chine est devenue le premier producteur (500 000 t, doublement en quinze ans), ce qui lui permet de casser les prix. Suivent l’Union européenne (260 000 t), la Turquie, l’Argentine, l’Ukraine, la Russie, l’Inde, le Mexique, les États-Unis et l’Éthiopie. Le port de Hambourg est un des centres névralgiques de ce négoce. En France, en 2014, le miel est à 73 % distribué par des circuits longs, à commencer par les grandes surfaces (56 %), et sur les 40 000 t consommées, un quart seulement est produit chez nous. Plus étonnant encore, sur les 9 550 t écoulées en vente directe, près de la moitié est constituée de miels importés…

Mais les chiffres réservent d’autres surprises. Ainsi, les exportations de miel asiatique (Chine, Vietnam, Thaïlande, Inde) ont augmenté de 200 % entre 2007 et 2015, avec seulement 13 % de ruches supplémentaires ! À l’échelle mondiale, des contradictions similaires apparaissent, avec 1,9 million de tonnes produites en 2015, à savoir une progression de 60 % en quinze ans, pour un nombre de ruches croissant bien plus lentement.

Comment expliquer ces décalages ? À l’évidence, tous les miels ne sont pas du miel, qu’ils soient édulcorés par incorporation de sucre ou d’eau, chauffés à des températures excessives pour rester liquides, ou élaborés par synthèse de glucose et de fructose avec ajouts de colorants, additifs et pollens. Les auteurs insistent sur la multiplication des circuits commerciaux opaques, sur les nombreuses tromperies sur l’origine et la nature des produits, d’autant plus aisées que la traçabilité est, en la matière, difficile. En 2013, une enquête de la DGCCRF sur 138 miels « premier prix » a montré que 69 seulement étaient conformes à la réglementation. Mais il serait faux de croire que la globalisation des échanges est seule responsable : elle n’a fait qu’étendre et perfectionner des fraudes vieilles comme le monde. »

Alors Sylvie, continue de nous faire profiter de ton miel précieux.

JF Haulon

Des nouvelles d’Aliméa, coopérative des fruits corses

 

Bonjour à tous,

Cette année a été très particulière pour ALIMEA. Comme nous vous l’avons annoncé dans la précédente lettre, nous avons à présent fini la campagne clémentine. Malheureusement, nous n’avons pas eu assez de production pour espérer tenir jusqu’à noël.

C’est dans ce cadre que nous avons dû anticiper toutes les palettes. Nous nous sommes arrangés, comme nous avons pu, avec chaque référent. Pour certaines AMAP, le départ des deux palettes de clémentines en même temps était nécessaire.

Nous sommes conscients que pour certaines personnes cela fait beaucoup de fruits à recevoir d’un coup, on nous a énormément parlé de problème de stockage surtout pour les personnes habitant en appartement. Nous aurions bien souhaité espacer les livraisons comme il était convenu mais nous n’aurions pas pu vous servir. Et c’est peu dire, au vu de la faible production de clémentine et en accord avec les référents nous avons dû compléter des palettes avec des kiwis.

Pour les AMAP recevant des kiwis et souhaitant les faire mûrir rapidement, vous pouvez les mettre avec des pommes et/ou poires (je pense que maintenant tout le monde connaît l’astuce). Si les fruits restent toujours durs, vous pouvez les passer au frigo quelques jours puis les sortir, les conserver à température ambiante ou avec des pommes. Le froid accélère le processus de mûrissement.

La période entre les clémentines et oranges risque d’être plus longue que d’habitude cette année.

Nous avons pris des nouvelles de nos autres producteurs. Angela Mol et Alain Suavet, producteurs de kumquat, ont beaucoup perdu de leur production, chez l’un comme chez l’autre beaucoup de leurs fruits sont tombés de manière inexpliquée. David Ceccoli et Marie-Claire Johnston, producteurs d’avocats, nous annoncent également une petite récolte. Ils ont également perdu des fruits mais à cause du vent.

C’est une année difficile pour la coopérative, nous essayons de faire au mieux pour que tout le monde soit satisfait. Nous espérons que vous serez compréhensifs à notre égard.

Nous vous souhaitons à tous et à toutes de bonnes fêtes de fin d’année.

Bon natale è Pace Salute a tutti !

********************************

Les présidents et l’ensemble des membres du Conseil d’Administration des fermes AMAP’orte vous souhaitent à tous et toutes, producteurs, tuteurs et consom’acteurs,

 

UNE BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2018 !

rondLes Fermes AMAP’orte

Lettre d’information

Novembre –Décembre 2017

 

Le sel : nouveau contrat ; nouvelle tutrice ; nouvelle productrice !

Un nouveau produit arrive à l’amap : le sel.

Je vous invite à venir découvrir les produits de Florence. Elle propose différents sel et fleur de sel de Noirmoutier qui sont issus de ses récoltes, dont certains, agrémentés à sa façon….

Une première livraison aura lieu le jeudi 30 novembre 2017.

Pour 2018 nous vous donnerons des informations prochainement car il y aura des évolutions.

 

C’est avec plaisir que je l’accompagne en tant que nouvelle tutrice.

A très bientôt.

Marie Chevrier

Tutrice sel

Des nouvelles de Jean François Perdriau et de ses bovins

 

Jean-François n’a malheureusement pas pu honorer la livraison des amapiens en septembre dernier faute de commandes suffisantes avec ses clients en vente directe. . Pour autant tout rentrer dans l’ordre avec la grande distribution de décembre où les livraisons prévues en septembre plus celles de décembre seront livrées en même temps. Ce contre temps nous rappelle que dans le cadre du circuit AMAP des aléas peuvent survenir et que cela « fait partie du jeu ».


Pas de distributions durant les vacances scolaires de Noël

Cette année il n’y aura pas de distributions durant les vacances scolaires de Noël, soit pas de livraisons le jeudi 28 décembre 2017 et le jeudi 4 janvier 2018.

Les distributions reprendront normalement le jeudi 11 janvier 2018

Merci de bien le noter sur vos agendas afin de ne pas vous déplacer pour rien !

 

Mot du président

 

Bonjour à tous

Je prends rarement la plume mais il me semblait important de le faire en cette fin d’année en raison de changements qui s’opèrent autour du conseil d’administration et de la gestion de l’AMAP.

Des changements importants autour de ma situation professionnelle survenus cet été (nouveau poste avec de nouvelles responsabilités à Cholet) m’obligent à devoir me mettre en retrait de ma fonction de président et surtout de me dégager d’un certain nombre de taches que je réalisais en tant que président. Ces tâches vont être, pour certaines, reprises par des membres actuels du Conseil d’Administration (Geneviève Belot, Jean-François Haulon et Dominique Vient); d’autres vont s’arrêter ou se poursuivre à une fréquence moindre (lettre d’information). Les tuteurs et tutrices seront certainement mis un peu plus à contribution sur la communication autour des contrats/produits/producteurs dont ils ont la charge et dans la préparation de l’assemblée générale annuelle de notre association.

Pour autant, comme toute association, une AMAP ne peut fonctionner sans l’implication, quel que soit son degré et son importance, de ces adhérents. Le Conseil d’Administration (qui se réunit 4 fois par an) a besoin de se renouveler et de s’enrichir de la présence de nouvelles personnes qui seront porteuses, sans nul doute, de nouvelles idées et de nouveaux regards, nécessaires à l’entretien de la dynamique de notre AMAP.

Pour celles et ceux qui hésiteraient encore, osez venir assister à un CA pour voir comment ça se passe et osez franchir le pas comme moi-même ait pu le faire (non sans certaines appréhensions et craintes il y a 3 ans). Je ne le regrette nullement tant cette aventure associative est humainement riche. Aujourd’hui, c’est avec regret que je dois réduire considérablement la voilure de mon implication et me mettre en retrait de ma fonction de président. Je continuerai néanmoins à être encore quelque peu présent au sein du CA et en tant que tuteur du contrat jus de raisin et raisin de table.

Merci à tous pour votre attention et vos attentions. Merci aux amapiens qui se sont manifestées dans la perspective d’assurer le tutorat du contrat sel et merci à tous de contribuer à cette belle réussite qu’est l’AMAP de Doué La Fontaine.

 

Bien cordialement

 

Laurent NOUHAUD

Agenda :

 

  • Contrat à renouveler ou en cours de renouvellement :
    • Saveurs Islaises
    • Saveurs d’Alex
    • Jus de raisin
  • Mardi 28 novembre 2017: Conseil d’Administration à 20h15 (lieu à confirmer)

 

 

*******************************

 

TRÈS BONNES FÊTES DE FIN D’ANNÉE

A TOUTES ET TOUS !

Lettre d’information réalisée par Laurent NOUHAUD

rond

Les Fermes AMAP’orte

Lettre d’information – Juin 2017

Vers un nouveau contrat (sel) à l’AMAP ?

Lors d’une réunion inter Amap 49 a été évoqué la possibilité de faire appel à une saunière, Florence Sorlin, de l’ile de Noirmoutier qui approvisionne déjà en sel certaines Amap du département dont celle de Montreuil. Sa démarche et sa personnalité font l’unanimité et pour soutenir son activité d’autres Amap pourraient rejoindre celles qui travaillent déjà avec elle.
Florence propose divers produits autour du sel (gros sel de Noirmoutier, sel marin tamisé aux aromates, sel fin ; fleur de sel de Noirmoutier) déclinés sous différentes formes et format à des prix très raisonnable ( à titre d’exemples : 1kg de gros sel 4,20 € ; sachet de 125g de fleur de sel à 1,60 € ; sachet spécial poisson 125g à 0,95 €).
Les livraisons se ferait à raison de 3 maximum par an aux mêmes dates que celles de Montreuil-Bellay.
Pour rendre possible l’arrivée de ce contrat, il est indispensable que nous puissions avoir un amapien ou une amapienne prêt à assurer le tutorat de ce contrat. Aussi, nous lançons un appel à candidat(e). Les personnes intéressées peuvent se rapprocher de Laurent Nouhaud, co-président des fermes Amap’orte, lors d’une distribution, par mail (laurent.nouhaud@sfr.fr) ou encore par téléphone (06.42.93.67.19).
Celui-ci reste bien entendu à votre disposition pour toutes questions ou précisions.

Une décennie de production d’œufs

« Peut-on faire un bilan après 10 ans de productions ? Aller juste pour rire :

35OO poules sont passées au Grand Bois elles ont produit 840 000 œufs soit 70 000 douzaines, Elles ont mangé 140 Tonnes d’aliments que je distribué au seau soit 14 000 seaux ! Ouille mes épaules ! Ça fait peur tous ces chiffres !
Plus humainement, 10 ans de belles rencontres sur mes 8 Amaps, avec des consomm’acteurs toujours acteurs, toujours confiants et engagés.

Tous ensemble, producteurs et amapiens nous trouvons dans cette forme de consommation un partenariat équitable pour tous. Des bons produits sains, bio et bons à prix correct, et pour nous producteur une rémunération satisfaisante.

Si je compte bien, et si je vais jusqu’au bout il me reste encore une dizaine année de production, vous n’avez pas fini de me voir ! Et c’est aussi pour cela que cet hiver j’ai construit avec l’aide de 25 amapiens constructeur un nouveau poulailler. Je travaille maintenant dans de meilleurs conditions et les poules sont aussi bien mieux installées qu’auparavant.

Pour différentes raisons, à partir de la saison prochaine, je ne vais plus fabriquer de galettes, désolés pour les mangeurs de galettes, il faudra apprendre à en faire avec la farine de Pachamama !

A ce jour, (5 juin) je suis en train d’élaborer les contrats pour la saison prochaine, et je finis le dernier mois de production. Comme chaque année, il y aura distribution de poules au pot au début juillet, et puis, nettoyage et désinfection avant l’arrivée des nouvelles poulettes qui sont déjà arrivées chez Alain Chazereault. N’oubliez pas de renouveler votre contrat quand vous le recevrez pour la prochaine saison.

À bientôt

Catherine Louâpre

Pique-nique de l’AMAP : jeudi 29 juin 2017

Le traditionnel pique-nique de l’Amap se déroulera le jeudi 29 juin 2017 après la distribution vers 19h45 sur le lieu de distribution.

Comme chaque année, chacun est invité à apporter ses « victuailles » liquides et solides ainsi que ses ustensiles

10 ans de pains, 5 ans que Catherine est là, Yanis qui arrive et moi et moi et moi !!!!!!!

Je reviens vers vous pour confirmer la fête au GAEC Pachamama :
Samedi 8 juillet 2017 à partir de 16h
au GAEC Pachama – La rue – 49700 DENEZE SOUS DOUE
Voilà le programme :
 16h00 : accueil
 16h30 : Départ pour la randonnée des cultures (environ 3 /4km) pendant laquelle nous verrons les 12 cultures de la ferme (1h 30 ou plus si vous êtes curieux )
 De 18h à 19h :
 Visite des locaux, la meunerie, le fournil, etc.
 Petite exposition pour retracer l’historique de la ferme, quelques éléments dans l’histoire de la culture du blé, et discutions sur l’avenir quelles projections ?
 Fabrication de nichoirs pour les jeunes et moins avec Étienne
 À partir de 19 h :
 Apéro offert par le GAEC
 Soirée Pizza : nous fournissons la pâte et le four sera chaud pour la cuisson, vous amenez les garnitures diverses et variées (c’est le moment de finir les conserves de tomates la nouvelle récolte arrive !!!) sera présente l’association marmiton pour nous aider dans les choix de garnitures
Si vous êtes inspiré pour amener les desserts où simplement des fruits et on partage tout cela. Sur place boissons (bières, vins, jus de fruits) à acheter
La soirée sera animée musicalement par un groupe de percussions africaines Djamana (des voisins à la rue !!!)
Nous vous attendons nombreux et merci de nous prévenir de votre participation !

Philippe Thomas

Agenda de Juin :

  • Contrat à renouveler ou en cours de renouvellement :
      •  Produits laitiers
      •  Jus de raisin
      •  Poissons

     

Lettre d’information réalisée par Laurent NOUHAUD

rond

Les Fermes AMAP’orte

Lettre d’information – Mai 2017

Du nouveau chez de Sylvie HAREL, notre apicultrice…

Sylvie a modifié son contrat. C’est maintenant un contrat annuel, de mai 2017 à avril 2018, et il est d’un pot par mois minimum au départ, livré en deux distributions. Sylvie les a annoncées pour fin mai et fin août, juste après les récoltes, au moment où le miel est le meilleur. Ce sera 4 pots à la 1ère distribution et 8 pots à la 2ème (ou plus, à ce moment-là, selon les souhaits de chacun et la quantité de miel récoltée).

Le règlement peut s’effectuer en 1, 2, 3 ou 4 chèques au maximum. Ce contrat est bien un engagement de 12 mois entre le consommateur et l’apicultrice qui s’engage à livrer le pot à un prix préférentiel par rapport à celui qu’elle pratique sur les marchés.

La prochaine distribution est donc prévue dans un mois sauf que la date de la récolte du miel de printemps ne se présente pas de façon évidente : il fait très froid et ce froid risque de faire figer le miel dans la ruche. Il faut le récolter avant qu’il ne le soit trop car, alors, on ne peut plus le récolter…

Les abeilles récoltent du nectar des fleurs. Celui-ci est composé d’eau et de différents sucres. Si le miel n’est pas assez déshydraté, il peut fermenter.

Pour que cela ne se produise  pas, les abeilles travaillent le nectar pour obtenir une déshydrations partielle en l’ingérant dans leur jabot et en le régurgitant jusqu’à ce que le taux d’humidité soit correcte. Pour parfaire cette déshydratation, elles vont ventiler la ruche pour finir leur travail en battant des ailes à la surface des cadres, afin de créer un courant d’air qui entraîne l’humidité vers l’extérieur.  Les abeilles operculent alors les alvéoles et le miel ne pourra plus fermenter.

C’est à ce moment que Sylvie doit « jouer » : pour faire sa récolte, elle doit repérer le moment où, au minimum, ¾ des alvéoles sont operculées. Le mélange des trois quarts  et du quart restant constitue un miel aux proportions d’humidité correcte, gage d’un miel qui restera stable. Parfois, en fonction de la météo, ces conditions ne peuvent pas être parfaitement respectées et c’est alors que peut se produire une légère fermentation. C’est très rare heureusement. (Cela s’est passé lors du contrat en cours, sur un seul pot, 1ère fois que cela arrive depuis que Marie-Thé est tutrice).

Dans l’idéal, on récolte au moment où les trois quarts des alvéoles sont operculées,  mais actuellement, si le froid très important perdure, Sylvie va devoir récolter son miel dans quelques jours sinon il sera trop figé dans les hausses et in-récoltable. Il se peut donc qu’elle fasse sa récolte vers le 5 mai et, dans ce cas, le miel pourrait être distribué dès le 11 au lieu du dernier jeudi de mai. Attendre la fin du mois serait vraiment trop dommage. Vous serez informés.

A l’heure actuelle,  étant donnée la météo actuelle, Sylvie ne peut pas savoir combien il y aura de pots de miel en mai, elle complètera donc les contrats à 12 pots fin août.

Et, pour finir, juste un petit conseil de « goûteur » de miel : au lieu de penser échelonner régulièrement la consommation de miel tout au long de l’année, faisons-nous plaisir et goûtons et re-goûtons le miel tout juste récolté, c’est une pure merveille !

 

Marie-Thérèse Beauval, tutrice contrat miel

 

Des nouvelles de la ferme de Jean-Michel BONNIN, producteur de porcs et poulets ?

« Avant tout, un petit retour sur 2016 pour rappeler le climat atypique qui a donné la plus mauvaise récolte depuis l’installation (2000). Malgré des stocks en faible quantité et de qualité médiocre pour les mélanges céréaliers, j’aurai suffisamment de céréales pour alimenter les animaux jusqu’à la prochaine récolte sans en racheter. Les aliments fabriqués à la ferme sont constitués à  plus de 85% de céréales et protéagineux cultivés sur place, le reste étant des tourteaux de colza et de soja bio acheté à l’huilerie de Vernoil et chez Edou Breizh.

En 2016, l’élevage de cochons et poulets  reste stable en quantité, et les ¾ de la vente se réalisent toujours avec 5 Amap (Doué, Thouars, Montreuil, Longué et Chouzé/Loire), le reste étant distribué à la ferme.

2017 : Le climat de cet  hiver a été favorable aux semis d’automne (mélange céréalier, blé, féverole), en espérant que la sécheresse de ce début de printemps ne persistera pas : les cultures d’hiver comme de printemps (maïs et tournesol que l’on vient de semer) ont de grands besoins en eau à cette époque.

Porc : Les porcelets de race Longué (race rustique adaptée à une alimentation fermière et donnant une viande de « meilleure qualité gustative ») ne naissent pas sur la ferme, mais proviennent maintenant également de Méron chez Sophie, Jean Louis et Louis Bonnin.

Pour ce premier semestre, nous avons approvisionné  les établissements scolaires de Montreuil d’un repas en sauté de porc ; retours positifs.

Poulets : Cet hiver, l’élevage de poulets a subi quelques perturbations en raison de la grippe aviaire. En effet, la forte propagation de la grippe aviaire dans le sud-ouest s’est étendue dans plusieurs départements dont celui des Deux Sèvres avec quelques cas autour de Niort. L’accouveur Boyé (localisé dans les Deux Sèvres) qui nous fournit les poussins d’un jour, n’a pas livré les petits élevages comme le nôtre de janvier à avril et nous a prévenus au dernier moment, sans savoir quand il pourrait redémarrer ses livraisons. Il a fallu trouver un autre accouveur, mais ils ne sont pas nombreux et ne livrent pas facilement les petites commandes (140 poussins par bande). Les conséquences seront un retard de 15 jours au démarrage pour la bande d’avril, et pas de livraison de poussins pour la bande de mai.

Il y aura donc un décalage de 15 jrs pour la livraison de poulets prévue le 27/04/17 et je devrais pouvoir livrer la commande de fin mai en étant dépanné de poulets bio par d’autres agriculteurs.

Une autre conséquence de l’épidémie de grippe a été le confinement des volailles  cet hiver ; un arrêté a imposé aux éleveurs de volailles de renfermer tous leurs animaux de mi-décembre à mi-avril afin de limiter le risque de propagation du virus par les « oiseaux sauvages ».Pour ma part, je les ai confinés durant environ 2 mois (pdt la période la plus froide) et ressortis dès que les températures sont remontées. En effet, le fait de laisser les poulets renfermés peut poser des problèmes d’ordre sanitaire.

Depuis l’été dernier, des mesures de « biosécurité » doivent être mises en place dans tous les élevages de volaille. Une demande de dérogation nous permet d’avoir 2 ans pour les mettre en place.

Ces mesures sont :

-sas de désinfection des mains, des pieds, des seaux devant chaque « unité de production » (case) -protection des cellules de stockage d’aliment face aux oiseaux sauvages.

-plan de circulation sur la ferme

-planning de dératisation…

bien entendu, plus compliquées à mettre en place sur nos élevages plein-air que dans des élevages de type industriel.

Rappelons que le principe d’élevage bio est de mettre l’animal dans les meilleure conditions de vie de manière préventive en terme de bien être, de santé, en partie grâce à l’alimentation et l’environnement… le tout afin d’avoir des animaux en bonne santé et plus résistants aux facteurs extérieurs, et au final d’obtenir une viande saine et de grande qualité gustative.

La confédération paysanne travaille depuis cet hiver pour adapter au mieux ces mesures à nos élevages plein air afin qu’elles restent des mesures de « bon sens ».

Il est bon de rappeler que la souche de grippe n’est pas transmissible à l’homme.

Bonne dégustation et à bientôt !

 

Jean-Michel BONNIN

 

 

Retour sur l’atelier cuisine du jeudi 27 avril 2017 :

Le premier atelier cuisine avec Bruno COUDERC, s’est déroulé le jeudi 27 avril pendant la grande distribution.

5 amapiens ont participé à cet atelier à l’issu duquel nous avons eu le plaisir de déguster les différentes tartes salées préparées par « nos chefs » : façon provençale ; aux légumes d’hiver ; aux légumes façon pizza ; aux légumes épicés.

Tous ces mets ont régalé nos papilles et vous qu’en avez-vous pensez ? Merci d’avance pour vos témoignages ?

Un nouvel atelier est programmé fin juin (jeudi 29 juin) et il reste 6 places à pourvoir impérativement d’ici le 9 juin pour qu’il soit maintenu.

Alors n’hésitez pas à vous rapprocher de Valérie Bloudeau pour vos inscriptions et règlements lors des distributions ou par mail : valeriebloudeau@orange.fr

 

 

 

 

 

Agenda de Mai :

 

  • Contrat à renouveler ou en cours de renouvellement :
    • champignons
    • tisane
    • légumes

 

Lettre d’information réalisée par Laurent NOUHAUD

rond

Les Fermes AMAP’orte

Lettre d’information – Avril 2017

Renouvellement et composition du Conseil d’Administration.

Lors du Conseil d’administration du 28 mars 2017, et consécutivement à l’assemblée générale du 4 mars 2017, a été procédé à l’élection des membres du bureau pour l’année 2017.

Un membre sortant, Violaine DUBSET, productrice, que nous remercions pour sa présence au sein du bureau au cours de ces dernières années. Sa place est à prendre alors avis aux candidats plutôt du côté des producteurs !

Les amapiens/amapiennes sont aussi les bienvenus pour pouvoir étoffer un peu le bureau….

Le conseil d’administration s’établit comme suit :

  • Laurent NOUHAUD et Geneviève BELOT – présidents
  • Dominique VIENT – secrétaire
  • Jean-François PERDRIAU – trésorier
  • Jean-François HAULON – tuteur
  • Valérie BLOUDEAU – amapienne
  • Marylène FERCHAUD – tutrice
  • Jacques DESCRÉ – tuteur
  • Catherine CESBRON – productrice
  • Renaud GROLLEAU – tuteur
  • Adrien POUDRÉ – producteur
  • Éliane BÉBIN – tutrice

René GASNIER – amapien

Changement de lieu de distribution :
Jeudi 4 mai 2017

En raison d’une compétition départementale de pétanque ce déroulant ce jour-là sur le terrain des treilles de la carte (terrain de pétanque du RCD Pétanque), exceptionnellement, la distribution du jeudi 4 mai 2017 se déroulera sur le parking des écuries Foulon (près du musée des anciens commerces) situé chemin du lavoir à Doué La Fontaine.

Merci d’avance de noter cela sur vos agendas et d’être vigilant à ce changement

Le GAEC Pachamama fête ses 10 ans ! :
le samedi 8 juillet 2017

« Dix ans …….Eh oui, 10 ans de pain en même temps de la création de l’AMAP’orte à Doué et une étape fondamentale pour la ferme

Je n’ai pas pensé à ce qui pouvait arriver, mais c’était à l’époque un nécessaire virage car je ne trouvais plus de revenu suite à une très forte baisse des céréales en 2004/2005

Alors à cet époque mon voisin (Vincent Favreau en 2006) devient le premier maraîcher de la première AMAP du département et vient aussi l’idée de créer celle de Doué

Moi j’ai aussi réfléchi à comment valoriser mes céréales et le pain m’a semblé évident. C’est tellement simple !!!!!!

Et aujourd’hui sur la même ferme et grâce à la plus-value de la vente de proximité nous sommes deux (avec Catherine bien sûr) et nous nous apprêtons à accueillir Yanis si tout va bien.  Alors ….

Installé en 1985 (eh oui l’âge est là) je n’avais pas pensé à tout cela, mais dès le départ mon intention était de vendre en circuit court et à l’époque nous avions à huit agriculteurs créé un magasin de vente directe à Angers. En deux ans ce fut un beau fiasco économique et parmi les AMAPIENS certains  s’en souviennent. Mais le germe était là !

Aussi avec un regard pleinement économique et en rajoutant l’aspect social le GAEC Pachamama s’est créé  sur la transformation du blé en pain.

Mais aussi nous envisageons de diversifier nos productions et il reste beaucoup de développement à faire. Il nous faut voir l’avenir avec beaucoup de diversifications et de sobriété.

Aussi pour partager tout cela nous vous invitons à venir faire la fête sur la ferme – le samedi 8 juillet 2017 – retenez la date nous vous convierons avec plus de précision plus tard »

Philippe

 

Atelier cuisine jeudi 27 avril 2017 :
il reste 5 places de disponibles !

Un des premiers temps forts pour fêter les 10 ans de l’AMAP de Doué La Fontaine est l’organisation d’ateliers cuisines avec Bruno Couderc (auteur du livre « Savez-vous gouter les légumes secs ?») sur le lieu de distribution au rythme des saisons en janvier, avril, juin et septembre.

Le premier se déroulera le jeudi 27 avril 2017 de 18h à 19h30 sur le lieu de distribution avec pour thème « les déclinaisons autour des légumes secs (sauces, salades composées, gâteaux) ».

Il reste encore quelques places de disponibles.

  • Inscription auprès de Valérie BLOUDEAU : chaque jeudi lors des distributions ou par mail : valeriebloudeau@orange.fr . Seul votre règlement validera votre inscription
  • Règlement en espèces ou par chèque libellé à l’ordre de : association les fermes AMAP’orte
  • Matériel à apporter: chaque participant doit venir muni d’un tablier, un petit couteau et une planche à découper

Agenda d’Avril :

  • Contrat à renouveler ou en cours de renouvellement :
    • champignons
    • tisane
    • produits laitiers
    • pain/farine/légumes secs
    • légumes

 

  • Atelier cuisine : jeudi 27 avril 2017 de 18h à 19h30 sur le lieu de distribution
  • Rencontre tuteurs/producteurs: jeudi 27 avril 2017 à 20h – salle du Bosquet à Doué La Fontaine

 

 

 

Lettre d’information réalisée par Laurent NOUHAUD

rond

Les Fermes AMAP’orte

Lettre d’information – Février 2017

Un nouveau contrat : viande hachée de bœuf et de veau

Sylvie Rabouin-Fradin vous propose deux nouveaux produits :

  • des paquets de 500 g de viande hachée de bœuf
  • des paquets de 500g de viande hachée de veau.

Ces produits peuvent accompagner lasagnes, riz ; aider à la confection d’hachis parmentier, de tomates farcies, de courgettes farcies, ou autres suivant l’inspiration du moment.
Ce contrat couvre 6 mois sur la période de janvier à novembre 2017. Il est possible d’en souscrire un à tout moment et de s’engager sur une ou plusieurs livraisons.
Des aléas pouvant survenir au laboratoire vous serez averti par mail du jour exact de distribution si la date initialement prévue devait changer.
Une première livraison a eu lieu le 19 janvier 2017, d’autres auront lieu en février, avril, mai, octobre et novembre 2017. En e vous demande de me faire parvenir
Pour tous renseignements ou souhaits de contractualiser, Serge Renault, tuteur, se tient à votre disposition :

  • par téléphone au 06.37.76.25.41 ;
  • par mail : serge.renauld@orage.fr ;
  • ou par voie postale 1 rue du Stade – Montilliers – 49310 LYS HAUT LAYON

 

Campagne d’adhésion 2017

La campagne pour le renouvellement des adhésions 2017 est en cours.

Cette année, l’adhésion annuelle connaîtra une petite augmentation d’un euro pour s’établir à 6 €.
Pour celles et ceux qui ne l’aurait pas encore fait, merci donc de passer au stand « accueil » un jeudi du mois de février pour vous acquitter de votre cotisation.
Nous vous rappelons que l’adhésion permet de contribuer au bon fonctionnement de l’association (assurance ; site internet) et de mener à bien certains projets (projet inter amap comme le week-end des pêcheurs ; Amap café….)

Assemblée générale de l’AMAP : samedi 4 mars 2017

L’Assemblée Générale de l’AMAP se déroulera, le samedi 4 mars 2017 à partir de 17h à la salle du Petit Anjou à Doué La Fontaine
L’Assemblée Générale est un moment important dans la vie d’une association. Elle permet de faire le point sur l’année écoulée, les perspectives et de se retrouver amapiens, producteurs, et tuteurs pour échanger ensemble.
Alors nous comptons sur la présence du plus grand nombre d’entre vous d’autant plus que cette année sera aussi l’occasion de célébrer les 10 ans de l’association.

Comment se rendre à la salle du Petit Anjou ?

[mapsmarker marker= »4″]

Salle du petit Anjou

Nous recherchons toujours des personnes qui pourraient être désireuses de s’impliquer un petit peu plus dans la vie de l’AMAP pour rejoindre et étoffer le Conseil d’Administration qui se réunit en général 4 fois par an.

Si vous êtes susceptibles d’être intéressé(e), n’hésitez pas à vous rapprocher des présidents Laurent Nouhaud et Geneviève Belot pour vous faire connaitre ou avoir de plus amples informations !

 

Télécharger la CONVOCATION Assemblée Générale

 

Assemblée générale de l’AMAP : appel aux amapiens pour des préparations salée ou sucrée

Afin de nous aider et permettre d’organiser au mieux l’assemblée générale du samedi 4 mars 2017, les membres du CA demandent aux amapiens qui comptent venir, d’avoir la gentillesse de nous confectionner une préparation salée ou sucrée de leur choix (que l’on peut facilement manger sans couverts) pour le temps de convivialité qui clôturera l’AG.
L’association s’occupe, de son coté des boissons.
Merci d’avance à tous !

Agenda de février 2017

 Contrats à renouveler :
 Viande d’agneau, huile, merguez
 Jus de raisin

***********************************

Lettre d’information rédigée par Laurent NOUHAUD


rondLes Fermes AMAP’orte

Lettre d’information

Janvier 2017

Campagne d’adhésion 2017

La campagne pour le renouvellement des adhésions 2017 se tiendra tout au long du mois de janvier.
Cette année, l’adhésion annuelle connaîtra une petite augmentation d’un euro pour s’établir à 6 €.

Merci donc de passer au stand « accueil » un des jeudis du mois de janvier afin de vous acquitter de votre cotisation.

Pour information, nous vous rappelons que l’adhésion permet de contribuer au bon fonctionnement de l’association (assurance, site internet, projet inter amap comme le week-end des pêcheurs, Amap café…)

Atelier cuisine du jeudi 26 janvier 2017 : il ne reste plus que 5 places de disponibles !

Le premier des temps forts pour fêter les 10 ans de l’AMAP de doué La Fontaine est l’organisation de 4 ateliers cuisines avec Bruno Couderc (auteur du livre « Savez-vous gouter les légumes secs ?») sur le lieu de distribution au rythme des saisons en janvier, avril, juin et septembre.

Le premier se déroulera le jeudi 26 janvier 2016 de 18h à 19h30 sur le lieu de distribution.
Il reste encore quelques places de disponibles.

  • Inscription auprès de Valérie BLOUDEAU : chaque jeudi lors des distributions ou par mail : valeriebloudeau@orange.fr . Seul votre règlement validera votre inscription
  • Règlement en espèces ou par chèque libellé à l’ordre de : association les fermes AMAP’orte
  • Matériel à apporter : chaque participant doit venir muni d’un tablier, un petit couteau et une planche à découper

Pour rappel les autres ateliers se dérouleront aux dates suivantes :

  • Jeudi 27 avril 2017 : déclinaisons autour des légumes secs (sauces, salades composées, gâteaux)
  • Jeudi 29 juin 2017 : pique-nique et repas festifs (à préciser)
  • Jeudi 28 septembre 2017 : déclinaisons avec les légumes de fin d’été (à préciser)

Les inscriptions sont d’ores et déjà possibles auprès de Valérie Bloudeau (cf. coordonnées ci-dessus)

Découvrez le : descriptif ateliers cuisine 2017

Assemblée générale de l’AMAP : samedi 4 mars 2017

L’Assemblée Générale de l’AMAP se déroulera, le samedi 4 mars 2017 à partir de 17h (horaires à confirmer) à la salle du Petit Anjou à Doué La Fontaine. (Un plan de localisation vous sera communiqué dans la prochaine lettre d’information)
L’Assemblée Générale est un moment important dans la vie d’une association. Elle permet de faire le point sur l’année écoulée, les perspectives et de se retrouver amapiens, producteurs, et tuteurs pour échanger ensemble.
Alors nous comptons sur la présence du plus grand nombre d’entre vous d’autant plus que cette année sera aussi l’occasion de célébrer les 10 ans de l’association.

Nous recherchons toujours des personnes qui pourraient être désireuses de s’impliquer un petit peu plus dans la vie de l’AMAP pour rejoindre et étoffer le Conseil d’Administration qui se réunit en général 4 fois par an.
Si vous êtes susceptibles d’être intéressé(e), n’hésitez pas à vous rapprocher des présidents Laurent Nouhaud et Geneviève Belot pour vous faire connaitre ou avoir de plus amples informations !

********************************
Les présidents et l’ensemble des membres du Conseil d’Administration des fermes AMAP’orte vous souhaitent à tous et toutes, producteurs, tuteurs et consom’acteurs,

UNE BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2017 !

 

rondLes Fermes AMAP’orte

Lettre d’information

Décembre 2016

Dernière distribution de l’année : jeudi 22 décembre 2016

En décembre, la dernière distribution se déroulera le jeudi 22 décembre 2016. Ce sera également la dernière distribution de l’année.

À cette occasion et pour terminer l’année 2016 dans une ambiance chaleureuse, les membres du Conseil d’Administration invitent tous les amapiens à partager « le verre de l’amitié ».

 

Pour rappel, il n’y aura pas de distribution la semaine entre Noël et le 31 décembre 2016.

Les distributions reprendront le jeudi 5 janvier 2017

 

Les fermes AMAP’orte fêtent leur 10 ans !

« 2017 » sera une année importante puisqu’elle marquera les 10 ans de l’AMAP de Doué La Fontaine. À cette occasion tout au long de l’année, nous essaierons de proposer plusieurs temps forts pour fêter cet anniversaire.

Le premier de ces temps forts est l’organisation de 4 ateliers cuisines avec Bruno Couderc (auteur du livre « Savez-vous gouter les légumes secs ?») sur le lieu de distribution au rythme des saisons en janvier, avril, juin et septembre. Vous aurez toutes les informations dans un prochain mail et sur le panneau d’affichage de l’AMAP.

Ne tardez pas à vous inscrire si vous êtes intéressé(e) , le premier atelier se déroulera le 26 janvier 2017 de 18h à 19h30.

Un autre temps fort sera la tenue de notre AG le samedi 4 mars 2017 en fin d’après-midi avec qui sait, peut-être, des surprise !

 

Assemblée générale de l’AMAP :

Samedi 4 mars 2017

L’Assemblée Générale de l’AMAP se déroulera, le samedi 4 mars 20176 à partir de 17h (horaires à confirmer) à la salle du Petit Anjou à Doué La Fontaine.

L’AG est un moment important dans la vie d’une association. Elle permet de faire le point sur l’année écoulée, les perspectives et de se retrouver entre amapiens, producteurs, et tuteurs pour échanger ensemble.

Alors nous comptons sur la présence du plus grand nombre d’entre vous pour faire de ce temps un vrai temps fort qui marquera cette année les 10 ans de l’association.

 

Adhésion 2017 : modalités pratiques

La campagne pour le renouvellement des adhésions 2016 se tiendra tout au long du mois de janvier.

Cette année, l’adhésion annuelle connaîtra une petite augmentation d’un euro pour s’établir à 6 €.

Merci donc de passer au stand « accueil » un des jeudis du mois de janvier afin de vous acquitter de votre cotisation.

Pour information, nous vous rappelons que l’adhésion permet de contribuer au bon fonctionnement de l’association (assurance, site internet, projet inter amap comme le week-end des pêcheurs, Amap café…)

 

********************************

JOYEUX NOËL ET TRÈS

BONNES FÊTES DE FIN D’ANNÉE

A TOUTES ET TOUS !

Lettre d’information réalisée par Laurent NOUHAUD

 

rondLes Fermes AMAP’orte

Lettre d’information

Novembre 2016

 Les poules, le poulailler et la fermière

C’est ma 10ème année de production c’est à peu près l’âge des Amaps du département. J’avais commencé avec 200 poules pondeuses et 5 Amaps, aujourd’hui, j’ai 3350 poules et 8 Amaps.

L’alimentation vient pour 30% de chez Michel Socheleau de Chemillé, (triticale pois, féverole, tourteau de tournesol) j’achète le Maïs Soya broyé à Edou Breizh une entreprise bretonne qui me garantit un approvisionnement français des aliments. Puis je complète avec 10% de coquillage broyés de Bretagne, puis de minéraux et de gluten de maïs (seul aliment non bio, mais garantie sans OGM,) le cahier des charges autorise 5% de non bio. p1

La ration alimentaire est un savant mélange d’aliment apportant les différents acides aminés essentiels (protéines) pour faire pondre de l’oeuf (méthionine et cystine).
Nous avions auto construit avec mon compagnon en 2007, un poulailler avec des matériaux de récupération, notamment issus de la déconstruction de l’étable de mes parents en Bretagne.
Ce poulailler a bien vieilli et je suis en train d’organiser pour cet automne la construction d’un tunnel maraîcher pour y loger mes poules et le stockage de l’alimentation.
Je n’ai pas de terre, uniquement les 4000m2 de parcours arborés où se baladent les poules en extérieur. Je collabore avec Denis et Vincent, maraîchers bio de l’amap de la gogane, qui me prennent le fumier chaque année. Aussi Alain Chazereault, éleveur de volailles, sur ces mêmes Amaps qui élève mes poulettes chaque année de 1 jour à 18 semaines.
Alain et Nathalie, du Gaec des 3 poiriers covoiturent mes oeufs jusqu’à l’amap de Saumur et de
Montreuil Bellay.
Mes 3350 poules pondeuses me prennent un mi-temps de temps de travail, ainsi qu’elles me
rapportent un revenu à mi-temps. Je passe autant de temps à livrer qu’à produire.
Je complète mon activité par un travail salarié à temps partiel dans le secteur médico-social.
Je crois que j’ai oublié de dire que je produis bien sûr en Bio, mais cela nous semble tellement
évident qu’on oublie de le dire, en sachant que nous avons un contrôle bio chaque année qui me
coûte pour ma part un peu plus de 400€ par an. Nous devons prouver que nous produisons
propre et que nous ne détruisons pas la nature !

On embauche au poulailler !:

Bonjour,
Le terrassement de mon futur poulailler est terminé, il n’attend plus que le chantier démarre.
Après renseignement auprès des maraichers, je commence à comprendre comment monter des
arceaux de tunnel. Il faudra installer 10 arceaux de 9,3 de large, ils font 3, 5 m de haut. Puis
mettre la bâche sur les arceaux et enterrer la bâche dans une tranchée qui a été faite par la
pelleteuse.
Donc maintenant, je vais proposer des dates afin d’organiser une équipe de travail, nous
pouvons être 10 ou 20 pour la journée (les travaux se dérouleront sur une seule journée).
Je suis aussi preneuse de personnes qui pourraient préparer
le repas du midi dans la matinée et dans ma cuisine.
Donc voici les dates que je vous propose (On commencera
le matin à 8h30 ou 9 h) :

  •  samedi 19 novembre
  •  samedi 26 novembre
  •  samedi 3 décembre
  •  samedi 10 décembre

Merci de me répondre par mail
Catherine.louapre@gmail.com, si vous souhaitez
participer et à quelle date.
Je retiendrai la date qui recueille le plus de participants.
Quelques photos de l’emplacement
A bientôt
Catherine Louâpre

p2p3

Les marmitons chez Guy GRILLEAU : dimanche 13 novembre 2016:

Dimanche 13 Novembre à 10h30
Au Magasin St Jean Biologique Chez Guy Grilleau
St Rémy de la Varenne (direction Gennes)

pom

Pommes/Poires

Amenez un couteau de cuisine, une planche, des torchons,
vos assiettes, verres, bols, une casserole, votre boisson et vos couverts.

Adhésion 2016 familiale : 3 €
Enfants 3,50 €, adulte 7 €,

Inscription Obligatoire avant le 7 novembre auprès des marmitons :
Geneviève Martin, Brigitte Hérisset, Elisabeth Dufrien, Rémi Pelmoine, Sandrine Cornuault, ou Olivier Schaffer au 02.41.46.01.98

 

Agenda de novembre 2016:

  • Contrats à renouveler :
    • Produits Laitiers
    • Jus de raisin
    • Champignons  – http://www.lesfermesamaporte.org/wp-content/uploads/2016/10/contratchampignons1617.doc
    • Légumes
      • Panier – http://www.lesfermesamaporte.org/wp-content/uploads/2016/10/contratlegumespanier-hiver1617.doc
      • 1/2 Panier – http://www.lesfermesamaporte.org/wp-content/uploads/2016/10/contratlegumesdemi-panier-hiver1617.doc

Conseil d’Administration de l’AMAP : Mardi 6 décembre 2016 à 20h30 dans les
locaux du CRDALS – rue du pavé à Doué La Fontaine (à côté de l’ESAT) – ouvert à
tous

**********************************

Lettre d’information rédigée par Laurent NOUHAUD