Information CA

Les fermes amap’orte :Compte-rendu du CA du 23/09/13

Présents : Jean-François HAULON, Aimé GUICHARD, Violaine DUBSET, René GASNIER, Sylvain GILBERT…

Excusés : Denis SECHET, Laurent NOUHAUD, Manuella BERNIER.

 Participation aux manifestations extérieures :

  • Participation à Tout Feu Tout Flammes à Forges :

La faible fréquentation nous interroge sur l’intérêt de maintenir notre présence même si, nous y avons toute notre place puisque cette manifestation est tournée vers les alternatives solidaires et écologiques. Interrogation d’autant plus justifiée que nous avons des difficultés à mobiliser des volontaires et les volontaires habituels commencent à se lasser.

  • Participation au Forum des associations de Doué-la-Fontaine

La fréquentation, ici, est plus satisfaisante et 3 adhésions y ont été consécutives. Le forum a lieu tous les 2 ans, il ne dure que 3 heures : 8 bénévoles étaient largement suffisants.

 Nous décidons donc d’alterner les 2 (Une année Forges, une année Forum des associations)

Communication

  • Un constat : Parfois est établie une lettre d’information structurée et mise en page, et d’autres fois, nous parviens un ‘panier d’infos’ avec des informations variées qui arrivent pêle-mêle.

Le panier d’infos devient le format le plus courant car Christelle manque de temps actuellement pour s’y investir pleinement.

Mais quel est le meilleur format pour être lu ? Les habitudes sont variables. Par contre, mettre en valeur le travail des producteurs et les activités de l’Amap semble important.

Nous pourrions mieux exploiter le site ‘Lesfermesamaporte.org’ dans lequel nous pouvons trier l’information par thème (les producteurs, vie de l’association, brèves…) et mettre en place des flux RSS pour présenter les titres des dernières informations consultables en ligne c’est-à-dire un message qui arrive dans notre boite mail pour nous informer que tel article vient d’être publié. Cela suppose que chaque adhérent accepte de les recevoir. Une autorisation pourra être demandée lors du renouvellement des adhésions.

En trois mois de fonctionnement, le site a eu 550 visites pour 268 visiteurs (au 18/09/13).

Le site sera bientôt actualisé et amendé mais cela passe par une formation pour les gestionnaires du site : aujourd’hui, Laurent Nouhaud et Christelle Riquin. Elle sera assurée par le créateur du site : Dominique Vient.

Christelle souhaiterait déléguer sa ‘charge’ auprès d’un autre adhérent : elle proposera donc à une amie si elle accepterait de rédiger la lettre d’information et de répartir ces infos dans les rubriques du site. Elle sera donc aussi formée par Dominique.

  • Invitation à la Présentation du dispositif MUSE le 26 novembre? Doit-on diffuser l’information auprès des amapiens ?

Nous avons toujours fait le choix d’utiliser le listing de l’amap pour présenter toutes les initiatives solidaires, citoyennes et liées à l’écologie et au développement durable. Nous diffuserons donc cette invitation en novembre dans le cadre du mois pour l’économie sociale et solidaire

Pour rappel, toutes les autres informations (culturelles…) peuvent être affichées sur le tableau libre, lors des distributions.

Assemblée générale

3 propositions de contenu :

  • un débat sur les valeurs de l’Amap. Pb : il faut un bon animateur pour que cela soit vivant et pertinent

  • Une intervention extérieure comme l’an passé

  • Une animation autour des produits de l’amap. Ex. apprendre à cuisiner les légumes d’hiver, apprendre à lever les filets de poisson…

Nous partons plutôt sur cette dernière piste : y a-t-il des cuisiniers à l’Amap ?

Le rapport d’activité sera présenté à travers le site Internet si cela est techniquement possible afin de mieux connaître et valoriser le site.

D’ailleurs, ne pourrions-nous pas mettre en place un trombinoscope des tuteurs sur le site de distribution afin de faciliter la prise de contact ?

Date envisagée : 11 janvier 2014.

Proposition d’une productrice de Valanjou : des pâtes fraiches.

Suite à la lecture de son projet, nous décidons de lui rendre visite le 28/09 pour mieux appréhender son « esprit amapien ».

Nouvelle sollicitation d’Yvette…

Yvette vend les produits écologiques (entretien et cosmétiques) de Fleurs des Mauges. Elle nous avait demandé l’autorisation de présenter ses produits lors de distribution. Nous avions accepté qu’elle vienne 1 voire 2 fois (ce qui a été fait) mais en aucun cas nous souhaitions que cela devienne systématique. La distribution de l’Amap ne doit pas devenir un marché ouvert. De plus, nous souhaiterions privilégier les producteurs et Yvette est uniquement revendeuse.

La règle est simple : nous acceptons de recevoir 1 fois des producteurs indépendants si les produits sont bios et/ou écologiques afin qu’ils se fassent connaître.

D’autres sollicitations ont été refusées, par exemple, la vente de bijoux pour soutenir des artisans africains.

Mais là aussi, le panneau libre peut être utilisé pour informer.

Interrogations autour des paniers de légumes

Une consomm’actrice, perdant beaucoup de produits et surtout l’hiver, s’interroge sur la poursuite de son contrat.

Dans son souhait de ne pas pénaliser le producteur, qui produit toute l’année, et de ne pas prendre uniquement les beaux paniers d’été (au même prix que ceux d’hiver), elle ne trouve pas acceptable de rompre son contrat en hiver mais il n’est pas envisageable non plus de poursuivre dans ces conditions.

Elle envisage donc de ne prendre plus qu’1/2 panier. Elle a sollicité dans ce sens le tuteur qui lui a proposé un binôme.

Le volume des ½ paniers est en augmentation constante, ce qui n’est pas sans poser quelques soucis :

  • Le volume de vente global n’augmente pas

  • Le temps de distribution s’allonge (2 personnes font la queue au lieu d’1).

D’ailleurs nous ne devrions pas parler de ½ panier mais de panier partagé : aucun ½ contrat n’est établi si l’autre moitié n’est pas pourvue ! Beaucoup d’amapiens s’organisent déjà de cette façon avec les autres produits : ils constituent un binôme et un amapien fait un contrat pour les 2. Pourquoi cela serait-il différent pour les légumes ? Les tuteurs sont également là pour aider à la mise en place de ces binômes. Perrine, lors de la mise en place des contrats poissons avaient adressé un mail aux adhérents afin de trouver des volontaires au partage. C’est le cas aussi pour les fruits de Corse.

Les producteurs ont parfois la sensation que l’abondance des paniers d’été leur est préjudiciable : certains adhérents font des conserves et stoppent leur contrat en hiver. Est-ce exact ? Ce serait bien de quantifier cela

Pour éviter les départs l’hiver, doit-on passer à des contrats d’un an ?

Le panier d’été ne devrait-il pas être plus cher pour les adhérents qui ne prennent pas de paniers en hiver ? Les adhérents ont tendance à oublier que les paniers d’été compensent les paniers d’hiver, qu’il y a une continuité.

Contre un contrat d’un an, l’amapien ne pourrait-il pas être plus exigent notamment en terme de diversité ?

La diversité renvoie à des difficultés en termes de production. Ex. la mise en place de la mâche, par exemple, suppose un désherbage et un temps de cueillette importants La question du prix du panier diversifié serait alors à reprendre.Les adhérents ne devraient-ils pas participer à ces travaux ?

Convivialité

Afin de mettre en place des moments de convivialité et de nous permettre de faire connaissance, nous aimerions mettre en place des soirées de dégustation de vin bio. En effet, parmi nos adhérents, nous avons 5 vignerons. Voir avec Aymeric Hillaire, vigneron et membre du CA, comment organiser cela : 1 par 1, ensemble ? avec des dégustations culinaires ?

Nous avons oublié de faire un calendrier de présence pour l’accueil aux distributions. Cela se fera par mail.

PROCHAIN CA : 9/12/13.