Dernières Mises à Jour...

Lettre d’information Avril 2017

Lettre d’information Avril 2017

avril 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Avril 2017 Renouvellement et composition du [...]

Lettre d'information Février 2017

Lettre d'information Février 2017

février 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Février 2017 Un nouveau contrat : viande hac[...]

Lettre d’information Janvier 2017

Lettre d’information Janvier 2017

janvier 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information Janvier 2017 Campagne d’adhésion 2017 [...]

Lettre d’information Décembre 2016

Lettre d’information Décembre 2016

décembre 2016

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information Décembre 2016 Dernière distribution de l’année [...]

Le chou Chinois

Le chou Chinois

novembre 2016

Le chou Chinois Sa saveur est douce et sucrée. Très tendre, il ne faut pas le cuire trop longtemp[...]

Connexion adhérent
Vous n'êtes pas connecté.

Retour

FICHE PRODUCTEUR

 

DSCF6084

Nom des producteurs :

Sylvie et Alain RABOUIN-FRADIN

Nom de l’entreprise :


Lieu : L’Anjubauderie
49670 Valanjou
 

 

Sylvie et Alain RABOUIN-FRADIN

Sylvie et Alain se sont installés ensemble depuis 15 ans à la Ferme biologique de l’Anjubauderie à Valanjou. Leur projet est de faire vivre leur famille grâce à l’agriculture biologique. En production bio depuis le début de l’activité, ils ont obtenu la certification Ecocert, et ont la volonté de maintenir des vieilles variétés de céréales et de diversifier l’activité.


 

Production de pâtes fraîches

Les pâtes fraîches sont issues de céréales complètes transformées en semoule.
La semoule est ensuite mélangée à de l’eau, puis la pâte obtenue est pressée dans une machine sous plusieurs formes :

DSCF6071
DSCF6082

pâtes tortillées (tortis), tagliatelles ou lasagnes

Sylvie a besoin de 2kg minimum de pâte par machine.

Il lui faut 2h de travail pour sortir 6kg de pâtes.

La conservation des pâtes fraîches est de 1 semaine au réfrigérateur 4°C, ou en congélation.

Il suffit de 1 minute de cuisson pour les tortis, de 30 secondes pour les tagliatelles, et de 30 secondes (voir pas du tout) pour les lasagnes (elles finissent de cuire au four dans le plat de cuisson.)

Les différentes variétés de céréales utilisées sont :

le blé dur, le sarrasin aussi appelé blé noir, le petit épeautre, le seigle.

N’ayant pu produire de blé à cause du mauvais temps, les céréales sont actuellement achetées auprès de plusieurs producteurs bio de la région.

L’objectif de Sylvie et d’Alain est de cultiver le blé ancien « poulard » sélectionné, pour les pâtes fraîches. Semence conservée par Florent Mercier.

Pour information, le blé Poulard est un cousin du blé dur. Il mesure de 1m50 à 2m de paille et porte un épis avec 2 ramifications.

Son autre projet est de produire de pâtes fraîches au maïs. Des essais sont en court. On attend, avec impatience, de pouvoir les déguster !

Voici l’adresse de son site internet : http:\\jaklab.free

 

 

 

Print Friendly