Dernières Mises à Jour...

Lettre d’information Juin 2017

Lettre d’information Juin 2017

juin 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Juin 2017 Vers un nouveau contrat (sel) à l’[...]

Lettre d’information Mai 2017

Lettre d’information Mai 2017

mai 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Mai 2017 Du nouveau chez de Sylvie HAREL, no[...]

Lettre d’information Avril 2017

Lettre d’information Avril 2017

avril 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Avril 2017 Renouvellement et composition du [...]

Lettre d'information Février 2017

Lettre d'information Février 2017

février 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Février 2017 Un nouveau contrat : viande hac[...]

Lettre d’information Janvier 2017

Lettre d’information Janvier 2017

janvier 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information Janvier 2017 Campagne d’adhésion 2017 [...]

Connexion adhérent
Vous n'êtes pas connecté.

Qui sommes nous ?

Editeur :

Association : LES FERMES AMAP’ORTE (ASSOCIATION POUR LE MAINTIEN DE L’AGRICULTURE PAYSANNE).
No de parution : 20070006 -No d’annonce : 883Département (Région) : Maine-et-Loire (Pays-de-la-Loire)

Le siège social est situé au CRDALS, 1 rue de Saumur, 49700 DOUE-LA-FONTAINE.

Contact :
amap-doue@lesfermesamaporte.org

Hébergement :

NUXIT, SARL

Siège Social
400 avenue Roumanille BP 60177
06903 Sophia Antipolis Cedex

SIRET : 451 146 757 00039
APE : 6311Z

Standard : 04 86 57 6000
Fax : 04 83 33 52 62

NUXIT est un nom commercial, ainsi qu’une marque française déposée.

 

Les photos sont la propriété de leurs auteurs et de l’Amap, les documents sont également propriété de l’Amap ou des auteurs définis.

Aucune utilisation n’est permise sans accord préalable, merci de contacter le Bureau de l’Amap a l’adresse suivante : amap-doue@lesfermesamaporte.org

Print Friendly

STATUTS DE L’ASSOCIATION

« Les fermes AMAP’orte »

Association : LES FERMES AMAP’ORTE (ASSOCIATION POUR LE MAINTIEN DE L’AGRICULTURE PAYSANNE).
No de parution : 20070006 -No d’annonce : 883Département (Région) : Maine-et-Loire (Pays-de-la-Loire)

 

Il est fondé, entre les Adhérents aux présents statuts, une association conforme aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901 qui sera régie par lesdits statuts.

Article 1 : Dénomination.

L’association prend le nom de « Les fermes AMAP’orte » (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne).

Article 2 : Objet.

  • L’association a pour objet ; dans le respect de la charte des AMAP en annexe aux présents statuts :
  • De favoriser une agriculture paysanne et durable sous la forme d’un partenariat solidaire entre producteurs et consommateurs,
  • De promouvoir des produits de qualité, de saison, variés, écologiquement sains et socialement équitables,
  • De permettre à ses adhérents de retrouver des liens avec la terre et de participer à des ateliers pédagogiques sur les fermes de ses partenaires.

 Article 3 : Siège social.

Le siège social est situé au 46 B route de Saumur – 49700 DOUE LA FONTAINE

Il pourra être transféré à une autre adresse sur décision du Conseil d’Administration.

 Article 4 : Durée.

La durée de l’association est illimitée.

 Article 5 : Composition et Adhésion.

Pour être membre de l’association, il faut être agréé par le bureau qui statue sur les demandes. Elles s’engagent à respecter la Charte des AMAP et ses valeurs, ainsi que le règlement intérieur.

L’association se compose de membres actifs.

Le titre de membre actif est décerné par le Conseil d’Administration aux personnes :

  • qui approuvent les objectifs de l’association et de la Charte des AMAP,
  • s’impliquent dans la vie de l’association,
  • paient une cotisation annuelle sont le montant est révisable chaque année par l’Assemblée Générale,
  • s’engageant chaque saison à acheter aux producteurs sélectionnés une part de leur production.

Le nombre maximum d’adhérents sera fixé par décision du bureau afin de préserver la qualité des échanges entre les adhérents et le(s) producteur (s).

La qualité de membre se perd par :

  • la démission ;
  • le décès,
  • le non-paiement de la cotisation,
  • le non achat de la part de production,
  • le non respect de la charte des AMAP,
  • l’exclusion pour motif grave, de tout membre nuisant aux intérêts de l’association ou pour des actes en contradiction avec les buts qu’elle s’est donnée. Cette exclusion est appréciée et prononcée souverainement par le bureau après convocation préalable de l’intéressé par lette recommandée avec accusé de réception à présenter des explications devant le Conseil d’Administration.

Article 6 Ressources.

Les ressources de l’association (adhésions, dons, subventions, etc.) contribuent au fonctionnement de l’association et au développement de son objet.

Article 7 Conseil d’Administration.

L’association est administrée par un Conseil d’Administration composé de 6 à 15 membres élu pour trois ans (représentants des producteurs et des consommateurs, élus en Assemblée Générales), renouvelable par tiers chaque année. Ce conseil comprend au moins un producteur.

Le Conseil d’Administration se réunit sur convocation du Président ou sur la demande du quart de ses membres.

La moitié, au moins, des membres présents ou représentés du Conseil d’Administration est nécessaire pour la validité des délibérations. Les décisions sont prises à la majorité des voix, en cas de partage, la vois du Président est prépondérante. Le nombre de pouvoir est limité à un par administrateur.

Le Conseil d’Administration a pour rôle d’appliquer et de mettre en œuvre les décisions prises en Assemblée Générale.

Il présente à l’Assemblée Générale les comptes et le rapport d’activités de l’association.

Le Conseil d’Administration définit un règlement intérieur.

Article 8 Bureau.

Le bureau comprend :

  • un Président,
  • un Trésorier,
  • un Secrétaire,

élus ou désignés par le Conseil d’Administration. Il peut éventuellement comprendre un vice-président, un secrétaire adjoint ou un trésorier adjoint.

Article 9 Assemblée Générale ordinaire.

L’Assemblée Générale ordinaire se réunit 1 fois par an sur convocation de Président. Elle se compose de tous les membres de l’association.

Elle entend les rapports du Conseil d’Administration sur la situation financière et morale de l’Association. Elle approuve les comptes de l’exercice clos et vote les montants de la cotisation de l’année suivante. Elle délibère sur les questions mises à l’ordre du jour et pourvoit, s’il y a lieu, au renouvellement des membres du Conseil d’Administration.

L’Assemblée Générale Ordinaire se prononce à la majorité des membres présents ou représentés, 2 pouvoirs écrits maximum par membres présents étant acceptésArticle 10

Assemblée Générale Extraordinaire.

Des Assemblées Générales Extraordinaires peuvent être convoquées par le Président, à son initiative ou à celle de plus de la moitié des membres du Conseil d’Administration ou à la demande du tiers des adhérents. L’ordre du jour est établi par les membres ayant demandé cette réunion.

L’Assemblée Générale Extraordinaire se prononce à la majorité des membres présents ou représentés.

Article 11 Modalités de convocation des Assemblées Générales.

La convocation écrite, au moins quinze jours à l’avance, aux Assemblées Générales comporte l’ordre du jour.

Article 12 Comptes.

L’ouverture d’un compte bancaire est effectuée. Seuls le Président et le Trésorier (ou toute personne expressément désignée par le Conseil d’Administration) ont pouvoir de signature.

Article 13 Modification statutaires.

Les présents statuts ne peuvent être modifiés que par une Assemblée Générale Extraordinaire.

Article 14 Dissolution de l’Association.

La dissolution de l’association ne peut être prononcée que par une Assemblée Générale Extraordinaire convoquée à cet effet.

Fait à Doué-la-fontaine, le 30/047/2015

Le Président, La Vice-Présidente, Le Trésorier, Le Secrétaire, 

Laurent Nouhaud, Geneviève Belot, Jean-François Perdriau, Dominique Vient

 

LE CA au 30/04/2015

Co-présidense : Laurent Nouhaud, Geneviève Belot

Secrétaire: Dominique Vient

Trésorier: Jean-François Perdriau

Membres : Eliane Bébin, Valérie Bloudeau, Catherine Cesbron, Valérie Champion, Jacques Descré, Violaine Dubset, Marylène Ferchaud, René Gasnier, Jean-François Haulon, Gaec La Grange aux Belles.

,

Print Friendly

L’Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne de Doué la Fontaine est née de la rencontre de consommateurs désireux d’être acteurs de leur consommation et de paysans locaux souhaitant maintenir et valoriser leur production. Elle existe depuis janvier 2007 et regroupe en 2013 quinze producteurs et 140 foyers adhérents.

L’adhérent de l’AMAP s’engage auprès d’un ou de plusieurs producteurs. Ils établissent entre eux un contrat selon un calendrier. Les productions sont choisies et achetées à l’avance. La distribution a lieu une fois par semaine sur un lieu unique.

« Les Fermes AMAP’orte » ont pour objectif la promotion de l’agriculture biologique, la défense de la biodiversité et l’éducation à l’alimentation.

L’engagement de l’AMAP va dans le sens d’une limitation des transports, des emballages et des coûts de commercialisation.

Le prix des produits est fixé de manière équitable : il permet de garantir un revenu au producteur.

  1. L’AMAP, un système alternatif et militant

 Particularités du système :

  • l’absence d’intermédiaire entre le producteur et les consommateurs permet une relation de qualité et de la transparence (présence lors de la distribution, lettres d’infos, animation à la ferme…)
  • le préfinancement de produits soumis aux aléas de la production garantit un revenu à l’agriculteur,
  • la contractualisation du partenariat : le contrat garantit la qualité des productions fermières contre une juste rémunération du travail agricole et lie les acteurs dans un souci de solidarité active.
  • la participation des consommateurs : aide ponctuelle à la ferme (récolte de pommes de terre, repiquage, semis…), gestion des contrats…
  • la pédagogie : découverte de la réalité du travail de paysan, des élevages et des cultures
  • l’établissement d’un prix équitable :il permet au producteur de couvrir ses frais de production et de dégager un revenu décent, tout en étant abordable pour le consommateur.
  • pas de pertes puisque tout ce qui est produit est vendu (les légumes à maturité sont partagés entre les consommateurs)
  • aide bénévole d’un tuteur pour la gestion des contrats.

 

Le système fonctionne sur le principe de la confiance, de la responsabilité des consommateurs et de l’engagement des paysans.

Les engagements Réciproques

En adhérant à une AMAP, le consommateur prend les responsabilités suivantes :

  • Il s’engage en payant sa part de la récolte à l’avance, en comprenant que cela inclut le partage des risques et des avantages avec la ferme, pour la saison à venir.
  • Il vient chercher ses produits au jour et à l’heure dits. Il prévient s’il ne peut prendre ses produits (retard, vacances, etc.).
  • Il communique en toute franchise et liberté ses bonnes remarques, ses questions et ses insatisfactions directement auprès du producteur et du tuteur, pour qu’ils puissent trouver ensemble des explications ou des améliorations.
  • Il Partage ses idées et propose des initiatives afin d’améliorer le fonctionnement du projet.

En devenant partenaire d’une AMAP, le producteur prend les responsabilités suivantes :

  • Il produit selon les principes de l’agriculture paysanne et biologique (utilisation préférentielle de variétés végétales ou races animales de terroir ou anciennes, alimentation biologiques des animaux, bien-être animal…)
  • Il livre les produits au jour et à l’heure dits.
  • Il avise ses partenaires en cas de problèmes exceptionnels qui affecteraient la livraison ou toute activité : problème climatique grave, maladie, etc.
  • Il communique sur son métier.
  • Il prend en compte les remarques et les besoins de ses partenaires. Dans le cas où il ne peut satisfaire à une demande, il en explique les raisons.

Les AMAP permettent le maintien de l’emploi agricole,

– en soutenant les petits producteurs face à la grande distribution,

– en permettant l’installation de jeunes agriculteurs à moindre coût

– et en facilitant le passage de modes de production conventionnels à des modes de production agro-écologiques.

Les AMAP contribuent au développement des activités écologiquement saines, économiquement viables et socialement équitables. En cela, elles participent à un développement durable du territoire sur lequel elles sont implantées.

 

Print Friendly