Dernières Mises à Jour...

Lettre d’information Novembre 2017

Lettre d’information Novembre 2017

novembre 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information Novembre –Décembre 2017   Le sel : nouvea[...]

Les Saveurs Islaise

Les Saveurs Islaise

octobre 2017

Retour FICHE PRODUCTEUR Nom du producteur : Christophe DOUCET & Régis TUR[...]

Lettre d’information Juin 2017

Lettre d’information Juin 2017

juin 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Juin 2017 Vers un nouveau contrat (sel) à l’[...]

Lettre d’information Mai 2017

Lettre d’information Mai 2017

mai 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Mai 2017 Du nouveau chez de Sylvie HAREL, no[...]

Lettre d’information Avril 2017

Lettre d’information Avril 2017

avril 2017

Les Fermes AMAP’orte Lettre d’information - Avril 2017 Renouvellement et composition du [...]

Connexion adhérent
Vous n'êtes pas connectés.

Gazette desHérissons

La Gazette des Hérissons
Du Champ de St Georges sur Layon

gazette Hérissons avril 2016(Version officielle)

L’évolution des Hérissons :
Depuis plus de 5 ans, l’EARL Champ des Hérissons fournit l’Amap en légumes bio.

Coté paniers :

 

 

 

La livraison des paniers a démarré avec 23 paniers pour passer à 50 et monter jusqu’à 70 paniers, puis fluctuer selon la saison et les périodes. Aujourd’hui,elle est à 45 paniers. Au départ, il y avait une majorité de panier complet par famille, puis le partage de paniers en binôme s’est développé.  Aujourd’hui, les Hérissons se sont adaptés en proposant maintenant l’option ½ paniers sans qu’il n’y ait nécessairement un binôme. Bien sûr, cela oblige à de savants calculs pour compter à la fois les paniers complets et 1/2 paniers lorsqu’il y a des légumes à la pièce mais couper une salade en 2 n’est pas concevable pour un Hérisson !
P1 P2 P3
Coté familles :
Depuis novembre 2010, plus d’une centaine de familles a testé la formule paniers de légumes et parmi elles,
une bonne douzaine de famille est présente depuis le démarrage. Les Hérissons les remercient de leur
soutien et de leur fidélité à l’engagement initial.
D’autres familles sont venues et continuent, certaines essaient pendant la durée d’un contrat puis arrêtent,
les raisons sont diverses : changement de la composition familiale, déménagement, contrainte
professionnelle, familiale, financière, contrainte horaire, mais aussi lassitude et envie de changement ou…
essai de jardinage. D’autres modifient la formule pour s’adapter à ces changements et partagent leur panier
ou au contraire en prennent un complet. Aujourd’hui, 58 familles prennent de nos légumes.

Coté tuteurs :

2 tutrices et 1 tuteur ont respectivement accompagnés les Hérissons dans la gestion des contrats. Ils sont
d’une aide précieuse pour les Hérissons aussi bien lors de la distribution que pour la gestion des contrats et
paiements. Ils sont appréciés pour leur patience et vigilance surtout lorsqu’il s’agit de faire le point sur le
nombre de paniers lors des changements de contrats.
Aujourd’hui le passage de relais doit se faire et les Hérissons lissent leurs piques pour accueillir en douceur le tuteur ou la tutrice qui se
présentera… suspens !
P4
Coté Hérissons :
Là aussi, il y a eu quelques changements puisque de 4 associés en 2011, les hérissons sont à 3 associés depuis plusieurs années. Pourtant, le dimensionnement de la ferme et les différents investissements ont été projetés pour faire vivre au moins 6 familles (associés + salariés). Et les hérissons accueillent toujours soit en stage, soit en parrainage, des personnes envisageant de s’installer. Enfin, en plus des 2 salariés permanents à temps plein, des saisonniers viennent renforcer l’équipe pendant la période de mai à octobre.Coté ferme :
La ferme arrive à sa vitesse de croisière et de stabilisation. La surface des serres couvre 9000 m2, ce qui permet de faire une meilleure rotation de culture et, l’hiver, de mettre en place des légumes pour le printemps. Cela est également appréciable lorsque la saison entre février et avril est pluvieuse. Les 18 hectares de terres sont réparti sur 2 endroits et permettent de faire une rotation de culture ; 8 hectares sont cultivés chaque année, le reste est mis en prairie avec trèfle et mélange de céréales. Chacune des parcelles est maintenant irriguée grace à des réserves recueillant les eaux de pluie et de drainage.
P5 P6 P7
Dans le hangar, 3 frigos permettent le stockage des légumes en hiver et la salle de lavage et conditionnement est spacieuse et opérationnelle. Une salle de repas et des sanitaires sont à disposition des salariés. Un nouveau bureau a vu le jour cet hiver et permet de séparer l’espace de travail de la maison.
P8 P9 P10
L’achat d’un chariot élévateur représente un confort de travail et enlève de la pénibilité lorsqu’il s’agit de charger des palettes, stocker des palloxs ou les vider dans la laveuse pour nettoyer les légumes.
Coté productions :
Nous respectons notre engagement vis-à-vis des Amapiens puisqu’une soixantaine de variétés de légumes de saison sont produits annuellement. Cependant, la diversité est source de complexité dans la mise en place et la conduite des cultures. Certains légumes demandent du temps en entretien et en cueillette sans apporter une plue value (ex : épinard ou mâche). D’autres légumes comme la blette mobilisent une place sous serre qui peut servir à un autre légume attendu (radis botte, carotte ou navet nouveau). Cela provoque alors entre les 3 hérissons des divergences de point de vue quant à la poursuite ou non de la culture et appelle des négociations serrées !
P11Savez vous planter les.. P12Excès de vitesse : 80 bottes à l’heure P13Le petit poucet
Chaque année, nous essayons d’introduire une nouvelle variété et d’en vérifier sa faisabilité, l’année 2015 a inauguré la patate douce, avec succés , aussi bien auprès des Amapiens qu’auprès des mulots !

Enfin, chaque saison apporte sa surprise en terme de réussite ou d’échec de culture d’un légume dus à plusieurs facteurs : ravageurs et prédateurs ; maladies ; semis et plantations soumis à la météo ; découverte progressive de la nature des sols selon les parcelles. En effet, un sol sableux sèche vite et nécessite plus d’arrosage mais il peut être travaillé plus vite après de grosses pluies car il se réchauffe vite ; un sol limoneux retient l’eau en hiver, se réchauffe lentement et durcit en été après de fortes pluies ; Mieux vaut alors différer son travail de plusieurs jours, le temps que la terre se «ressuie ». Ainsi, on attendra 1 jour ou 2 pour travailler un sol sableux là où on attendra 8 à 10 jours avant qu’un sol limono-argileux ne se désengorge.

En 2015, les Hérissons ont décidé d’arrêter la culture de plants de fraisiers. Cette activité nécessitait un temps de désherbage continu au printemps et en été , période d’activité déjà intense ; ainsi qu’un travail et une main d’oeuvre importante en hiver. Nous préférons avoir des moments de repos plus longs et mettre à profit la période hivernale pour mettre en culture sous serres, bricoler, faire les bilans et préparer les plans de cultures ; c’est également un temps privilégié pour les formations et réunions avec différents partenaires des réseaux auxquels nous adhérons.

Coté expérimentations :
Nous continuons nos expérimentations autour de la sélection de semences, en lien avec l’association Bio Loire Océan et certains des producteurs adhérents. Nous produisons nos semences paysannes en tomate variétés anciennes et tomate cerise noire ainsi que certaines variétés de poivron, de piment et d’aubergines. Concernant les potimarrons, nous avons sélectionnés ceux qui se sont le mieux conservé pour en extraire leur graine. Ceci explique les derniers fruits coupés et évidés que vous avez eus dans votre panier.

Coté aérations :
Les Hérissons vous invitent à réserver dès maintenant sur vos agendas la date du 18 juin après midi pour leurs portes ouvertes gare aux courants d’air, ça va décoiffer!

 et que la force soit avec toi ! P14

 
Print Friendly, PDF & Email

La Gazette des Hérissons
Du Champ de St Georges sur Layon

 

Entre pluie, soleil, gelée et tempête
Février nous a régalés
De sa météo en fête
Mais les hérissons zélés
N’en font qu’à leur tête
Et commencent à planter et semer
Pour préparer la saison complète
Dans les serres ils vont désherber
Munis de leur binette
Et dans les champs finissent de récolter
Et de faire leurs cueillettes
Mais à l’amap, ils n’oublient pas d’envoyer
Leur lyrique gazette!
Herisson2016

Les hérissons poètes !

Print Friendly, PDF & Email